Articles de presse

Des photographies 3D en provenance des tranchées

Marie-Hélène et Didier Gosselin, du Caméra photo club du Lochois, devant le diaporama en 3D des images de 14-18.”
© Photo NR

Les images sont projetées sur grand écran au Moulin des Cordeliers, mais mieux vaut les regarder sur l’ordinateur pour apprécier leur qualité.
© Photo NR

Une centaine de photos en 3D réalisées au cœur des combats de la première guerre mondiale ont été restaurés par le Caméra photo club du Lochois.

C’est un joli trésor de guerre qu’un particulier a confié au Caméra photo club du Lochois : pas moins de 200 plaques de verre sur lesquelles sont fixées à jamais des images en relief de la première guerre mondiale. En 3D, oui. Les photographies en relief sont presque aussi anciennes que la photographie « plate », les premières apparaissent à partir de 1850.
La prise de photo 3D en 14-18 n’était donc pas une technologie nouvelle. Le principe : l’appareil stéréoscopique prend deux images légèrement décalées au même instant d’un même objet. Une fois développées, ces images se regardent avec un appareil binoculaire. C’est le cerveau qui reconstitue l’impression de relief.
“ Il y a de photos avec des cadavres qui sont difficiles à montrer ”
Une douzaine de membres du Caméra photo club de Lochois a travaillé depuis le mois de juin à restaurer ces plaques. « Il a fallu numériser les plaques, puis les nettoyer sur l’ordinateur, enlever les taches, les moisissures, et ensuite nous les avons traitées dans un logiciel qui permet de superviser ces images avec une vue droite et une vue gauche », racontent Marie-Hélène et Didier Gosselin. Le relief des images est reconstitué aujourd’hui à l’aide de lunettes cyan et rouge. « On pense que c’est un photographe officiel de guerre qui a pris ces photos, mais on ne connaît pas son nom », disent-ils (la presse était censurée lors du conflit, N.D.L.R.).
Deux cents photos ont été numérisées mais seulement une centaine est montrée au public ces jours-ci au Moulin des Cordeliers dans le cadre de la commémoration du centenaire du 11 novembre 1918. « Il y a des photos avec des cadavres qui sont difficiles à montrer. On a gardé les “ plus ” belles, si on peut dire, malgré l’horreur du sujet », admet Marie-Hélène Gosselin.
La qualité et la netteté des clichés sont époustouflantes, comme si certains ont été pris hier. C’est la force du diaporama qu’a conçu le Caméra photo club : le réalisme des vues, du début du conflit à la vie dans les tranchées, les blessés, les morts alignés sur le sol d’une église, la photo du Traité de Versailles…

> Le Caméra photo club du Lochois est disposé à présenter ce diaporama en 3D dans les écoles. Tél. 06.75.27.12.71. > Exposition sur le centenaire de l’Armistice, jusqu’au 14 novembre au Moulin des Cordeliers à Loches de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h.